Volume
Veyrier-du-Lac

VEYRIER-DU-LAC | Jean François Nore pour la « loyauté »

Le 02/07/2021 - 1102 vues

Par Mathieu Hutin | Rédacteur en Chef

Photo : Équipe des candidats

Dans l’indifférence quasi générale et surtout dans l’ombre des régionales et des départementales, les électeurs de Veyrier-du-Lac sont appelés à choisir un nouveau conseil municipal ce dimanche.

Pour être tout à fait honnête, on avait même oublié de vous présenter la liste conduite par Jean François Nore ce dimanche, opposée à celle de Vanessa Bruno et Philippe Abrahami.

Est-ce cette fois le point final d’une séquence qui renvoie la série « Dallas » au rang des « Bisounours », si l’on essaye de comparer fiction et ce qu’il s’est réellement passé à Veyrier-du-Lac depuis mars dernier.

La campagne se terminant donc officiellement ce vendredi à 23h59, nous nous rattrapons donc sur le fil, et en présentant nos excuses aux candidats et électeurs, en vous présentant la liste « Veyrier-au-cœur » afin de respecter notre devoir d’équilibre.

La liste « Veyrier-au-cœur » conduite par Jean-François Nore sans le maire sortant Thomas Terrier est soutenue par le chef Yoann Conte, toutefois en position non éligible. Sophie Thimonier, Fabrice Rousseau, Fanny Delplancq , Anne Violaine Dauer, sont les adjoints sortants présents au côté de Jean-François Nore, tout comme d’autres conseillers en poste et de nouveaux candidats. Selon les candidats sur leurs documents de campagne "Les principes sont dialogue et rassemblement, loyauté et engagement, veyrier mieux ancré dans le territoire"

Parallèlement, avant cette déclaration de candidature, certains élus en fonction avaient souhaité communiquer avant la fin prématurée du mandat. Voici leur communiqué :

Sur les 40 candidats présentés à vos suffrages en mars 2020, 30 ont refusé d’effectuer le mandat de six ans pour lequel vous les aviez mandatés. Nous, au contraire, assumons notre engagement loyal envers vous nos électeurs, et continuons à mettre en œuvre le programme pour lequel vous nous avez donné votre confiance.

Confiance qui nous oblige.

Le temps est venu pour nous de prendre la parole, pour la première fois. Depuis les évènements brutalement déclenchés fin mars dernier par les démissionnaires, nous avons écouté et observé leurs déclarations publiques en cascade, racontant sans pudeur une histoire qui n’est pas la nôtre.

Une légende fabriquée de toutes pièces, à partir des difficultés rencontrées initialement par deux anciens adjoints, qui, « comme par hasard », se dévoilent aujourd’hui à la tête d’une liste mélangée à l’ancienne opposition.

Deux personnes qui, sans aucun scrupule, n’ont pas hésité à dramatiser puis à mettre en scène leurs propres difficultés à honorer leur début de mandat, dont tout le monde reconnait par ailleurs qu’il a été exceptionnellement difficile.

Au cours des six mois d’une campagne électorale enthousiasmante, entre la rentrée 2019 et le scrutin du 15 mars 2020, nous avions pourtant collectivement dégagé un vent d’espoir et de renouveau autour d’un projet ambitieux, dont le contenu n’a jamais été contesté depuis. Un projet soutenu par 60 % des votants.

Parallèlement, notre Maire se voyait élu par ses pairs pour gérer la politique de l’eau du territoire, avec des fonctions exécutives intercommunales, et soutenait l’élection de certains conseillers à d’autres fonctions importantes.

Tout se déroulait alors comme nous l’avions espéré.

Malheureusement, une série d’évènements sont venus briser cette belle dynamique : la pandémie Covid, l’abandon de son poste d’adjoint par notre ancien collègue Michel Madar après seulement 4 semaines, etsurtout, le départ brutal en congé maladie de notre Directrice Générale des Services (DGS), nous privant ainsi d’un rouage essentiel du cadre administratif communal.

Face à ce contexte, le climat de travail s’est inévitablement détérioré, l’ampleur de la tâche se révélant inédite.

Contrairement à ce qui a été prétendu, le binôme tête de liste « Thomas TERRIER – Anne Violaine DAUER » a tenu la barre, assumant leur responsabilité.

De même, accuser le Maire de tous les maux est une aberration. Sans le relais indispensable de la DGS, et face à l’accumulation des enjeux, il a plus qu’assuré son devoir. Prétendre le contraire relève du mensonge pur et simple.

Pour autant, il est exact que, soumise par les évènements évoqués ci-dessus à une charge de travail écrasante, l’équipe a été placée sous haute tension. Une tension aussitôt nourrie par des membres de l’opposition, certes minoritaires, mais particulièrement actifs pour déployer le venin du dénigrement.

Comme l’a publiquement reconnu l’un d’entre eux, qui se reconnaitra sans peine, « on a monté spécialement une liste pour faire barrière à Thomas Terrier ».

Ce même ancien conseiller municipal avait déjà démissionné en cours du mandat précédent, avec les mêmes paroles vindicatives à l’encontre de l’ancienne Maire.

Pour notre part, nous avons préféré croire notre première adjointe Anne Violaine Dauer, dans la mesure où elle n’a été la cible d’aucune critique à l’occasion de cet épisode. Son action au cours du mandat précédent, et depuis notre élection, renforce la valeur de sa parole.

De plus, nous avons constaté l’efficacité opérationnelle du tandem avec le Maire, qui contredit frontalement la version d’un Maire isolé et autoritaire.

Nous-mêmes, qui travaillons d’arrache-pied avec lui depuis 3 mois, pouvons attester de l’efficacité collective de notre bureau exécutif.

En dépit de la Covid-19 et de l’absence de notre regrettée DGS, le Conseil Municipal qui a parfaitement fonctionné depuis un an, régulièrement, et sans incident majeur, permettant de voter toutes les délibérations nécessaires à la bonne administration de la commune, en général à l’unanimité.

A l’exception notable du refus de voter le budget, une démarche préparée dans le plus grand secret, unissant les adjoints démissionnaires avec l’opposition, dont le but unique était de pousser le Maire à la démission, sans aucun fondement sérieux, et au mépris du respect de vos suffrages.

Suite au récent rapport favorable de la Chambre Régionale des Comptes, M. le Préfet a dû se substituer au Conseil défaillant pour approuver ce budget, et nous travaillons depuis pour tenter de rattraper le temps perdu.

Mais certains retards causés par cet épisode inutile ne peuvent être rattrapés, et pénalisent lourdement notre commune, alors que les démissionnaires prétendent aujourd’hui avec un aplomb spectaculaire « maitriser » les dossiers : nous voyons pourtant chaque jour davantage combien au contraire ils étaient dépassés, leurs dossiers étant parfois même laissés à l’abandon.

En résumé, rien ne justifiait l’action collective menée par certains pour casser la dynamique et entraver ceux qui voulaient simplement remplir leur mission. Un audit nous indiquait les pistes de la nécessaire réorganisation de la Mairie, et une DGS intérimaire était enfin recrutée.

Et rien ne pourra jamais justifier d’avoir empêché le fonctionnement normal du Conseil Municipal, seul organe légitime pour, selon la loi, « régler par ses délibérations les affaires de la commune ».

Avoir obstinément caché au Conseil les difficultés rencontrées par certains adjoints, avoir ensuite refusé d’en débattre en Conseil une fois la crise éclatée, avoir pris le Conseil en otage par un chantage à la démission ne sont pas des comportements dignes d’élus de la République, mais constituent une grave obstruction au fonctionnement de l’institution.

Enfin, nous voudrions insister sur un point particulier : absolument AUCUN manquement à la probité ou à la transparence ne peut être reproché au Maire, qui avait déjà consacré un mandat entier à la commune.

Nous dénonçons avec force la campagne de dénigrement menée contre le Maire, et par conséquent contre sa réputation.

Au contraire, l’expérience professionnelle du Maire a grandement contribué à gérer la crise, et a par exemple permis de déjouer un projet immobilier qui aurait définitivement gâché la belle vue du public sous la Mairie.

Ou encore a permis d’obtenir de différentes administrations un groupement de commandes pour permettre enfin le démarrage d’un important chantier d’enfouissement de tous les réseaux et de rénovation de la voirie route de la Corniche, projet très attendu par les Veyrolains.

Nous sommes profondément écœurés et choqués par ce déchainement d’agressivité et de propos injustifiés, si ce n’est calomnieux.

Dans ces conditions, quel sens aurait eu une démission du Maire face à ce qu’il convient bel et bien de qualifier de « putsch », préparé en secret depuis des mois, sans aucun débat en Conseil Municipal, avec un refus total et permanent du dialogue, et même de médiation ?

Nous en parlons d’autant plus librement que M. le Maire nous a récemment fait part de sa décision de ne pas prendre part au scrutin du 4 juillet prochain.

Nous comprenons parfaitement cette décision, tant les propos à son encontre ont été calomnieux et violents, uniquement destinés à salir sa personne.

Dans ces conditions, il nous est apparu impératif de rétablir la vérité et de vous proposer une alternative plus concrète et plus sincère.

C’est donc un vrai choix qui vous sera proposé le 4 juillet prochain, vous en saurez plus dans les tout prochains jours.

Vos élus en fonction : - Anne Violaine DAUER (1ère Adjointe, Urbanisme et Mobilités, Adjointe depuis 2014) - Jean-François NORE (2e Adjoint, Travaux et Plan Climat Energie) - Fany DELPLANCQ (3e Adjointe, Vie du Village et Associations) - Fabrice ROUSSEAU (4e Adjoint, Communication) - Sophie THIMONIER (5e Adjointe, Vie Scolaire et Périscolaire) - Axel RINDBORG, Conseiller Municipal - Céline RAYMOND-LYAUDET, Conseillère Municipale - Pascal MESSINA, Conseiller Municipal - Gabriel MATHIEU, Conseiller Municipal



AutreS actualités pour Veyrier-du-Lac :

VEYRIER-DU-LAC | Le putsch des démissionnaires largement approuvé par les urnes

Le 04 Juillet 2021

Les premiers résultats sont en train de tomber à Veyrier-du-Lac, où une élection municipale partielle complète avait lieu ce dimanche.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | La tête de liste des démissionnaires est enfin connue

Le 05 Juin 2021

Se dirige-t-on vers un duel 100% féminin pour l’élection municipale partielle intégrale de Veyrier-du-Lac ?

H2O

VEYRIER-DU-LAC | L’artisan rejette de l’enduit de façade : pollution à la plage de la brune

Le 28 Mai 2021

La couleur « Bora Bora » de l’eau du lac d’Annecy à Veyrier-du-Lac n’avait rien de tropicale et d’exotique ce vendredi 28 mai 2021.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | La préfecture a fixé les dates de l’élection municipale !

Le 22 Mai 2021

Après la démission de 13 conseillers municipaux le 17 mai dernier, les habitants de Veyrier-du-Lac doivent retourner aux urnes dans un délai de trois mois.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Nouvelle élection municipale à venir après la démission de 13 conseillers !

Le 18 Mai 2021

Est-ce la fin de la crise politique à Veyrier du Lac ?

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Coup de théâtre : Le maire ne présentera pas sa démission !

Le 09 Mai 2021

Depuis le 29 mars dernier, une grave crise politique secoue la mairie de Veyrier-du-Lac. Le maire Thomas Terrier est pointé du doigt par un groupe de 11 conseillers désormais majoritaires. Un groupe de conseillers de la majorité élue ayant rejoint les conseillers d'opposition.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Le maire "remet son mandat en jeu"

Le 19 Avril 2021

La situation politique est pour le moins tendue à Veyrier-du-Lac depuis plusieurs semaines. Vote du budget refusé à deux reprises, quatre démissions d'adjoints, sept conseillers de la majorité qui rejoignent les quatre minoritaires pour créer un nouveau groupe ; l'avenir du maire Thomas Terrier semblait incertain.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Un cycliste percute un abribus et se blesse gravement

Le 25 Février 2021

Un grave accident de vélo s’est produit en bordure de la RD 909 à Veyrier-du-lac ce jeudi 25 février vers 17h. Le drame a eu lieu sur la future nouvelle portion cyclable (pas encore achevée), très critiquée dernièrement par les usagers qui s’inquiétaient d’y voir des abribus au milieu des voies de circulation.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Un cycliste percute un abribus et se blesse gravement

Le 25 Février 2021

Un grave accident de vélo s’est produit en bordure de la RD 909 à Veyrier du lac ce jeudi 25 février vers 17h. Le drame a eu lieu sur la future nouvelle portion cyclable (pas encore achevée), très critiquée dernièrement par les usagers qui s’inquiétaient d’y voir des abribus au milieu des voies de circulation.

H2O

VEYRIER-DU-LAC | Visite surprise de la secrétaire d'État Sophie Cluzel

Le 31 Décembre 2020

La secrétaire d'État Sophie Cluzel, en charge des personnes handicapées, s'est rendue dans la soirée de ce jeudi 31 décembre à la maison Saint-Alexis de Veyrier-du-Lac.

H2O
1